NUIT NOIRE SUR BREST

nuit-noire-sur-brestFin août 1937, un sous-marin espagnol, le C-2, arrive à Brest et demande l’assistance du gouvernement français. Ce navire va déclencher passions et intrigues pendant plusieurs jours. En effet, alors que l’Espagne tombe sous la main de Franco, le sous-marin est républicain !

Dès les premières pages, le ton est donné. La couleur est grise, entre le noir et le blanc. On ne sait jamais à quoi s’attendre, ni dans quelle direction aller… Comme dans un bon polar. Malheureusement, cette histoire est réellement arrivée. On ne remerciera jamais assez Patrick Gourlay d’avoir su mettre les mains dans les souvenirs brestois et remuer « la fange » historique.
De ce récit, les deux « historiens » que sont Kris et Bertrand Galic vont le mettre en scène. Si toute la véracité du récit n’est pas à remettre en cause, ils n’oublient pas que le lieu, les dialogues, les personnages ont leurs importances. Et si la ville de Brest ne parle pas, elle y joue un rôle crucial. Le port, le dancing, les rues, c’est tout un ensemble que décrivent notre trio de brestois, faisant revivre le Brest d’antan. Quant à Damien Cuvillier, s’il est picard, il réussit l’exploit de donner du cachet « régional » à ses planches. Des trognes, des batîments, des ambiances colorées naissent sous ses pinceaux. Vous l’aurez compris, en tant que récit historique, brestois de surcroît, cette bande dessinée est une des pépites de la rentrée littéraire !
Il y a quand même ce petit plus, qui le distingue de ses camarades dans les rayons. Loin d’être un divertissement, les auteurs s’interrogent sur nos valeurs et nos origines. Nous sommes en 1937, la seconde guerre mondiale approche. En 2016, on peut faire le parallèle avec cette époque. Qui sommes nous ? Que voulons-nous défendre ?

Pour ceux qui voudraient aller plus loin :
-Hubert Béasse a réalisé un documentaire sur l’affaire du C-2. Diffusion en novembre sur France 3
-Céline Dréan a suivi la naissance de cet album. Diffusion sur Internet dès le 15 octobre ( webmédia KUB, sur les sites web de France Bleu et de France Télévisions.

L’adaptation de « Nuit Franquiste sur Brest » est une belle réussite. On est transporté dans l’époque, on vit un moment oublié de l’histoire et les auteurs n’hésitent pas à s’amuser avec leurs personnages pour rendre l’intrigue plus authentique. De quoi donner des envies d’histoires aux lecteurs !

NUIT NOIRE SUR BREST
SCENARISTES : KRIS-BERTRAND GALLIC D’APRES NUIT FRANQUISTE SUR BREST DE PATRICK GOURLAY
DESSINATEUR : DAMIEN CUVILLIER
EDITIONS : FUTUROPOLIS

Cette chronique a été écrite dans le cadre de la BD de la semaine. Hébergée aujourd’hui chez Moka, vous y retrouverez les autres participants.

bd-semaine

Publicités

5 commentaires sur “NUIT NOIRE SUR BREST

  1. Pépite me semble un peu fort. L’album est bien, Bertrand, Kris et Damien Cuvillier ont bien bossé. Mais il me semble qu’il lui manque un supplément d’âme pour être qualifié de « pépite ». S’il n’est perceptible que par les brestois, alors c’est qu’il reste un frein.
    Mais l’album est bien, je le chroniquerai moi aussi en Septembre, j’en ai fait un article dans zoo.

    Content de te voir revenir à l’écriture en tous cas.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s