ALICE AU PAYS DES MERVEILLES

aliceAuxPaysDesMerveillesAlors qu’elle est avec sa soeur, Alice aperçoit un lapin. Elle l’entend parler. Curieuse, elle le suit et tombe dans un trou…

Mots-valises, calembours… On ne pourrait retenir d’Alice au Pays des Merveilles que les 80 facéties que Lewis Carroll a glissé à l’intérieur. Ce serait une grave erreur. Le monde que visite la jeune Alice est perturbant pour la logique, comme pour sa propre personne. Tour à tour amusant et effrayant, l’auteur dirige le lecteur, celui-ci attiré par la curiosité de cet étrange univers. On y perd la mémoire, la tête aussi. Les choses ne restent jamais les mêmes et il est difficile d’y garder une logique.
En illustrateur, Benjamin Lacombe a réalisé de merveilleux graphismes. S’ils sont beaux, les traits choisis, les couleurs donnent une ambiance « inquiétante ». Avec différentes techniques utilisées, l’illustrateur joue avec nos émotions, comme s’il décuplait le pouvoir du texte. Portraits, illustrations à côté du texte, rien ne dépasse dans cette adaptation. La parution dans la collection Métamorphose s’intègre parfaitement au reste du catalogue. On y croise l’enfance, mais aussi sa part sombre.

Ca fait 150 ans que Lewis Carrol nous a légué ce bijou. Aujourd’hui adapté par Benjamin Lacombe, il en ressort comme un formidable hommage et un merveilleux présent à offrir. Pour la traduction, le texte choisi a été celui d’Henri Parisot. Pour mieux saisir toutes les nuances du textes, un index en fin de livre permet d’expliquer les choix de traduction par rapport au texte original. Si ça ne suffisait pas, la correspondance de Lewis Carrol avec Alice est dévoilée. Ce n’est donc pas un simple texte mais un univers autour de l’oeuvre et de l’auteur qui est réuni dans ce livre. On soulignera la réalisation graphique. Benjamin Lacombe et Adeline Richet-Lartigue ont fait un travail exceptionnel. Le placement des textes, la police choisie (et le jeu qu’ils en font), etc. Un choix judicieux qui permet une mise en avant du texte.

ALICE AU PAYS DES MERVEILLES
AUTEUR : LEWIS CARROLL
ILLUSTRATEUR : BENJAMIN LACOMBE
TRADUCTION : HENRI PARISOT
COLLECTION : METAMORPHOSE
EDITIONS : SOLEIL

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s