JUSTICES T1 : LES DEUX LIGUES

justices-les deux liguesDepuis peu, d’étranges cas de disparitions sont recensées. Toutes ont le même motif : La grippe. Si cette épidémie soudaine laisse les gens indifférents, ce n’est pas le cas de Camille. Le jeune garçon pense qu’il y a une autre explication. Comme il a été recueilli par des super-héros, autant demander leur aide. Sauf que rien ne se passe comme prévu.

Premier tome d’une série, Justices se situe au carrefour de plusieurs genres. On a des super-héros, de la comédie, du suspens. Tout celà ne mène pas forcement à une lecture addictive, mais c’est le cas ici. Renaud de Vriendt propose un récit dynamique et plein de surprises. Par les yeux de Camille, on découvre la naissance d’un univers (qui sera dévoiler sur d’autres tomes). A la fois fictif (les surhumains) et réel, une notion de connivence s’empare du lecteur. En effet, Camille n’a pas de pouvoir. Sa normalité et sa sympathie donne envie de s’attacher à lui. En plus, plusieurs digressions permettent d’expliquer, par la voix du garçon, quelques mots plus difficiles.
Les autres personnages ne sont pas en reste. La ligue qui a adopté Camille n’a de super-héros que le nom. Si Boingman et Ladywood ont des pouvoirs, ils ont du mal à s’en servir correctement. Quant à Monsieur Grenat, c’est un vieux monsieur autoritaire, apparemment, sans pouvoir. Cette « faiblesse » n’empêche pas Camille de croire en eux. En face, la ligue officielle, mais on s’apercevra vite que l’habit ne fait pas le moine ou que l’uniforme (et les pouvoirs) ne fait pas le super-héros. Quant au méchant de l’histoire, il garde son mystère jusqu’au bout, malgré quelques clichés.
Gihef n’est pas un inconnu. Auteur de bandes dessinées, il livre ici quelques illustrations qui permettent de donner une ambiance au roman. Une mise en bouche pour la future bande dessinée ? On espère bien.

On est vite séduit par ce roman jeunesse. Si la couverture laisse penser à un énième affrontement entre des gens de pouvoir, on s’aperçoit que l’auteur a pris une trame plus profonde. Entre l’aspect familial, l’apprentissage, le mystère, ce premier tome se laisse lire avec plaisir.

JUSTICES T1 : LES DEUX LIGUES
AUTEUR : RENAUD DE VRIENDT
ILLUSTRATIONS : GIHEF
EDITIONS : KENNES

Publicités

5 commentaires sur “JUSTICES T1 : LES DEUX LIGUES

  1. Merci pour cette critique ! Je ne suis pas un habitué, ça fait tout drôle que des gens que je ne connais pas me lise ! J’espère que l’univers de JusticeS vous plaira de plus en plus et effectivement, la BD sort en août et le tome 2 vers la fin d’année. Merci et à bientôt !

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s