DIABOLIC

Némésis est une diabolic. Une créature concue génétiquement pour traquer et tuer n’importe qu’elle créature. Programmée pour aimer et protéger sa maîtresse Sidonia Empyrée, Némésis va devoir remplir une mission particulièrement complexe. Elle sera envoyée à la cour impériale, en se faisant passer pour sa maîtresse. Elle y rencontrera la traitrise, la politique, mais aussi l’amitié et l’amour.

Diabolic est le premier roman de S.J.Kincaid traduit en français. Sous un vernis de science-fiction, il montre toute la folie des hommes pour accéder au pouvoir. On pourrait y voir une version différente de la grande période de Rome. Orgies, jeux du cirque, manipulations politiques… L’autrice ne nous épargne rien. Le lecteur se demandera vers qui Némésis doit donner sa confiance, vu que tout le monde peut la trahir. L’échange entre Sidonia et Némésis fait penser au roman de Mark Twain : Le Prince et Le Pauvre.

Le narrateur est le personnage principal, Némésis. Si elle est censée être une créature sans âme, uniquement conçue pour tuer, on suit toute son évolution au fil des pages. A la différence de nombreux autres livres pour adolescents, elle ne s’apitoie pas trop sur son sort et le récit se lit sans temps mort. L’aspect psychologique des personnages est bien rendu. On sent la fole des personnages, les traitrises qui se mettent en place et rien n’est jamais gratuit. On regrettera cependant que la folie simulée de Tyrus soit trop vite envolée. Certaines situations sont des clichés éculés, mais l’aspect général est de bonne tenue.

Le roman abordera plusieurs sujets : Qu’est ce qui nous rend humains, la manipulation génétique, la politique, asns oublier les sentiments qui nous permettent de nous dépasser.

Ce roman est une bonne surprise. L’originalité tient autant de l’univers que du personnage principal. Les situations sont aussi réalistes que possible et le récit ne subit aucun temps mort.

DIABOLIC : PROTEGER OU MOURIR

AUTRICE : S.J. KINCAID

TRADUCTEUR : ERIC MOREAU

EDITIONS : BAYARD

Publicités

L’HERITIERE T1

heritiere-angela-salisburyTwylla a tout pour être heureuse. Elle vit à la cour du château, elle est fiancée au prince héritier Marek, mais Twylla a un don particulier. Elle peut tuer des gens d’un simple toucher. C’est en embauchant Lief, son nouveau gardien, que son monde va basculer…

Ce premier tome est difficile à chroniquer. D’un côté, il est original, de l’autre, il ressemble à beaucoup de trilogies jeunesse.
Je ne sais pas comment ils font leurs choix chez Gallimard Jeunesse (ni pourquoi je choisis ces livres), mais L’Héritière ressemble à Promise et dans une moindre mesure à Lueur de Feu. Ce sont des trilogies, écrites par des femmes, dont l’héroïne est une femme. Le personnage principal hésitera entre deux hommes, pendant trois tomes. On se révoltera contre le système, on cogitera énormément et le livre n’avance pas… Pour L’Héritière, il faudra attendre la moitié du livre pour que le récit démarre.
L’Héritière n’est pourtant pas un mauvais livre. Son originalité repose sur son univers. En apparence, c’est de la fantasy classique. Twylla ne peut toucher une personne sans la tuer, sauf celles de sang royal. Mais il y a des coutumes originales. La dévoration est certainement celle dont on parle le plus. Pour qu’un mort puisse partir en paIx, on mange ses péchés. A chaque aliment correspond un péché précis. Avant d’être un bourreau, Twylla était la future dévoreuse de péchés, d’où toute une réflexion sur la nourriture. Il en est de même pour la sensation de toucher, puisque Twylla ne peut toucher personne. Qu’il soit question de religion, de société, L’héritière est un livre qui se distingue par son univers, mais il pêche par le tempo. Après s’être appesanti sur les réflexions de l’héroïne, il va accumuler les révélations dans le dernier tiers, sans qu’on trouve des réponses.

Premier roman de Melinda Salisbury, L’Héritière est une œuvre originale, mais qui souffre des défauts du premier roman. Le tempo de la narration et les révélations auraient mérité d’être retravaillées. A découvrir pour son univers.

L’HERITIERE T1
AUTEUR : MELINDA SALIBURY
EDITIONS : GALLIMARD JEUNESSE