ZAPLAND

zaplandTanee vit en 2054. Comme elle a 8 ans, elle va commencer à apprendre à lire. Pour Tanee et sa meilleure amie C@ro, cet apprentissage est trop long

A travers cette histoire d’enfant qui apprend à lire, Marie-Aude Murail critique notre société actuelle. L’orthographe est mélangé, l’apprentissage est un jeu (débile selon les personnages) et toute la société repose sur des objets : ordinateur portable (pot-hop) qui sent la vanille, phonoscript pour écrire des histoires, téléporteur pour se déplacer, voire voyage dans le temps. A côté de cette critique, l’autrice montre la puissance de la lecture et des activités artistiques.
Le jeune lecteur pourra s’amuser à reconnaître les mots mélangés, (un e-meuble pour un immeuble), comprendre l’intérêt de la lecture et celui de l’apprentissage. Le ton donné n’est jamais accusateur et ce sera au lecteur de se faire ses propres idées.

Si Marie-Aude Murail est connue, le trait de Frédéric Joos est reconnaissable. Depuis la fin des années 80, son graphisme doux, tout en rondeur et l’auteur ne rate jamais une occasion de glisser un détail. Ici, il modifiera son trait pour illustrer un livre trouvé par Tanee.

Zapland montre ce que pourrait être la génération de 2054. Entre critique de la société et roman d’aventure, Marie-Aude Murail et Frédéric Joos donnent au lecteur des clefs pour voir plus loin que le bout de son nez. Une lecture magique qui rappelle les bonheurs de la lecture.

ZAPLAND
AUTRICE : MARIE-AUDE MURAIL
ILLUSTRATIONS : FREDERIC JOOS
COLLECTION : MOUCHE
EDITEUR : L’ECOLE DES LOISIRS

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s