MARVEL’S AGENT CARTER

Agent-Carter

 

Alors qu’elle était une combattante au sein des conflits, Peggy Carter est releguée à des tâches administratives après la seconde guerre mondiale. Travaillant au SSR (Strategic Scientific Reserve), elle va devoir montrer qu’elle vaut autant voire mieux que ses collègues masculins.

Apparue dans Captain America : First Avenger, le personnage de Peggy Carter s’éloigne du cliché « petit copain du héros ». Elle n’hésite pas à dire ce qu’elle pense, à frapper, à dégainer… Bref à être en première ligne. Fort de cette aventure, Marvel a produit un spin-off intitué Agent Carter. Là-aussi, la réponse des spectateurs est positive. La série est lancée.
Il faut savoir que le personnage de Peggy Carter existe depuis 1966 (elle a donc 50 ans), qu’il a été créé par Stan Lee et Jack Kirby. Ce n’est pas un des personnages majeurs de l’univers Marvel, mais produire une série autour de ce personnage était intéressant pour plusieurs raisons :
-La période filmée se situe dans l’après-guerre. Les femmes sont reléguées à leurs rôles, alors qu’elles ont contribué à l’effort de guerre.
-Peggy Carter est un personnage qui n’a pas de pouvoir.
-Les armes et autres gadgets d’espions ont le look des années 40.
La première saison permet de mettre en place l’univers. On n’a pas de méchant avec des capacités extraordinaires, mais les hommes ont souvent tendance à sous-estimer les talents féminins. Si les histoires ne sont pas très fines, on se prend au jeu. Le personnage d’Hayley Hatwell en remontre à ses collègues par ses remarques ou ses poings. Elle est entourée de personnages charismatiques : Edwin Jarvis (le comique), Howard Stark (le séducteur) ou Jack Thompson (le macho). Suite au succès de cette première saison, une seconde est mise en place. Si l’ensemble ne change pas, on note des différences. L’adversaire est une femme avec des capacités extraordinaires, le ton est plus sombre et surtout, il y a un côté « horrifique ». C’est assez surprenant pour une série Marvel. Là aussi, on dénonce le machisme, le racisme, etc.

La série n’est pas sans défaut. La plupart des comédiens semblent sortis d’une agence de mannequin, Peggy Carter a un rouge à lèvres et une coiffure parfaites à toute occasion (rappelez-vous La Rose Pourpre du Caire)… Mais il serait dommage de bouder cette série. Les comédiens prennent plaisir à interpréter leurs personnages, le rythme de chaque épisode est tonique, une saison ne s’enlise pas, le SSR (ancêtre du SHIELD) et ses armes sont démodées, l’univers de l’après-guerre est très bien rendue… Vous êtes encore là au lieu de regarder Marvel’s Agent Carter ?

MARVEL’S AGENT CARTER
AUTEURS : CHRISTOPHER MARKUS-STEPHEN McFEELY D’APRES STAN LEE-KACK KIRBY
ACTRICE : HAYLEY HATWELL

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s