LE MAÎTRE DES CROCODILES

le-maitre-des-crocodilesEn 1984, un trio de documentaristes se rend en Indonésie. Ils souhaitent filmer la façon de vivre des autochtones dans l’archipel des Banyak. Parmi eux, il y a un couple dont la jeune femme, Isabelle, attend un enfant. Malheureusement, au cours d’une plongée, cette dernière est happée par un crocodile géant. Le saurien l’entraîne vers les abysses. Léo veut venger sa femme. Il devra attendre 30 ans.

Voilà un récit dont la trame semble mince : La chasse au crocodile. Je n’ai pu m’empêcher de penser à deux films : Orca et Les Dents de La Mer 3 (et tous les titres avec un crocodile ou un alligator). Dans ses séries B, la raison de tuer de l’épaulard et du requin sont les mêmes que celle du crocodile (désolé de dévoiler si vous connaissez ces films). La question est : La référence est-elle assumée par l’auteur ? Quand on relit le livre, on peut y voir plusieurs thèmes : l’écologie, la vengeance, la rivalité homme/animal. En montrant la même région à trente années d’écart, les auteurs soulignent les ravages de l’homme à tous les niveaux : nourriture, religion, économie etc. des détails qui peuvent paraître incongrus mais qui font penser au Moby Dick d’Herman Melvile.
Si le pitch de départ est intéressant, l’ensemble se fond sur un seul récit, la dite-chasse. La trame est accrocheuse, les surprises relèvent le récit, mais ce multi-thème se raconte en plus de 130 pages. On ne fait qu’aborder les sujets, sauf… La chasse entre les hommes et le saurien.

Peut-on parler de dessin ici ? Chaque case est une oeuvre à elle toute seule. Jean-Denis Pendanx crée une palette de couleurs qui pourrait donner envie de s’installer en indonésie, mais avec le récit, les couleurs sont celles du massacre, de la tragédie. Difficile de ne pas s’attarder sur chaque case. De ne pas voir le crocodile, comme l’arme de la nature.

Quand on parle du trio Piatzsek-Pendanx-Futuropolis, on s’attend à une oeuvre picturale narrée avec soin. Ici, on s’interroge. Série B ? Drame écologique ? Partie de chasse entre l’homme et la nature ? Difficile de s’exprimer sur ce récit.

LE MAÎTRE DES CROCODILES
AUTEUR : STEPHANE PIATZSEK
DESSINATEUR : JEAN-DENIS PENDANX

Une chronique opposée à la mienne, celles des Chroniques de l’Invisible

Publicités

2 commentaires sur “LE MAÎTRE DES CROCODILES

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s