U4 : KORIDWEN

koridwen-u4Au fin fond de la Bretagne, Koridwen a survecu au filovirus U4. Contre toute-attente, elle se red à Paris, en tracteur. Elle emmène avec elle, Max, son cousin, légèrement attardé. 541 kilomètres les séparent de la capitale. Un rendez-vous les attend le 24 décembre. Un rendez-vous fixé le maître d’un jeu en ligne : Warriors Of Time.

Yves Grevet (Nox, Des Ados Parfaits) s’est embarqué dans le projet U4. Quatre auteurs, quatre romans qui parlent de survivants après une apocalypse. Les adultes n’ont pas survécu. Après le Stéphane de Vincent Villeminot, j’ai plongé avec délectation dans l’univers d’Yves Grevet. Des les premières lignes, il accroche son lecteur par sa plume élégante et sympathique. Il ne nous lâchera pas durant les 400 pages du roman.
Outre le style, l’auteur a rajouté un brin de magie celtique. Koridwen aurait des dons. Ce sera au lecteur de le découvrir, mais cette quête initiatique ne sera pas sans quelques éléments magiques : une personne protégée par les dieux, des incantations considérées comme la plus ancienne poésie bretonne.
Quant à Koridwen, ce voyage sera une double quête initiatique : le rendez-vous donné par Khronos et ses dons qu’elle ignore. Foncièrement gentille, elle n’hésite pas à défendre ses amis, au point de passer le point de non- retour. L’auteur ne s’embarrasse pas de faux-semblants. les maladies, la folie, la mort seront le lot quotidien des personnages. Chaque auteur va gérer sa création. Est-ce son caractère, les incantations ou son don ? Koridwen ne baissera jamais les bras. Elle évite de trop réfléchir, elle tente d’avancer pas à pas.
Ce deuxième tome indépendant montre la difficulté d’assembler 4 auteurs autour d’un même espace temps. Les personnages se croisent, on commence à comprendre les interactions (quitte à relire les précédents romans). Bien qu’il se déroule en parallèle de Stéphane, Koridwen est un roman de survie positif, elle en est le contraire. Deux personnages d’autant plus troublants que les auteurs ont pris les personnages féminins et les autrices, les personnages masculins. A suivre pour connaître les 4 visions des personnages.

A l’opposé de plusieurs romans post-apocalyptique, Koridwen est un livre qui prône l’amour et ce qu’il y a de meilleur en nous. Néanmoins réaliste, il nous invite à nous dépasser et à croire en nos proches.

U4 : KORIDWEN
AUTEUR : YVES GREVET
EDITIONS : NATHAN/SYROS

Lire la chronique de U4 : Stéphane

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s