WINNIE L’OURSON, HISTOIRES D’UN OURS-COMME-CA

Ce document a été créé et certifié chez IGS-CP, Charente (16)Winnie l’ourson vit dans un bois, entouré de ses amis : Kangou et son petit, Rou,Hibou,  Lapin, Porcinet et Christophe Robin. Tous ensemble, ils vivent des aventures fantastiques comme une chasse à l’éfalant ou une expotition en Gaule !

On connaît surtout Winnie L’Ourson par les adaptations des studios Disney. On pense au long-métrage d’animation de 1977 ou la série racontée par Jean Rochefort dans l’émission Disney Channel. En fait, notre ourson préféré est bien plus vieux. Le premier roman date de 1926 (mais publié en France en 1967). C’est cette dernière version qui est chroniquée ici.
Après une brève introduction où le narrateur (l’auteur) est entouré des personnages, on nous présente en quelques lignes Winnie qui s’appelle en fait Martin. Comme il préférait un autre nom, il a décidé de s’appeler Winnie (diminutif de Winniepeg, prénom féminin) et de rajouter ourson (pour le côté masculin). Toutes les histoires sont racontées par le narrateur et Christophe, l’enfant d’homme, semble être le sauveur/la morale de chaque récit. Car tous les personnages ont des défauts : Porcinet est peureux, Hi-han est misanthrope, Winnie l’ourson est gourmand (et simplet ?), etc. Même si aucun des animaux n’est parfait, ils n’hésitent pas à aider leurs prochains.
A la différence d’un récit anthropomorphique classique ou d’un conte de fées, Alan Milne n’hésite à glisser les erreurs de l’enfance : fautes d’orthographes, compréhension approximative des mots… On rit beaucoup aux aventures de nos héros que l’on soit lecteur autonome ou spectateur auditif. Les situations imaginées sont farfelues (être coincé dans un trou à cause de sa gourmandise), la narration ne laisse aucun temps mort, les chapitres sont courts. On peut saluer un texte dont la fraîcheur est intacte malgré son âge (89 ans pour la version originale/68 ans pour la version française).
Une version française qui n’a pas bougé depuis 1947. La traduction revient à Jacques Papy. Ce dernier a traduit L’Île au Trésor, Alice au Pays des Merveilles ou l’un des principaux traducteurs de Howard Phillips Lovecraft. Oui, la langue française a changé, mais ce côté « vieillot »/patrimonial n’est pas pour déplaire.

C’est une véritable pépite (ou une bouchée mielleuse) que de lire cette version dans la collection Bibliothèque Gallimard Jeunesse. On reprochera toutefois de ne pas avoir traduit les illustrations originales. Les jeunes lecteurs pourraient se poser des questions.

WINNIE L’OURSON, HISTOIRES D’UN OURS COMME CA
AUTEUR : ALAN ALEXANDER MILNE
ILLUSTRATEUR : ERNEST H. SHEPARD
COLLECTION : BIBLIOTHEQUE GALLIMARD JEUNESSE
EDITIONS : GALLIMARD JEUNESSE

CITRIQ

Publicités

Un commentaire sur “WINNIE L’OURSON, HISTOIRES D’UN OURS-COMME-CA

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s