QUAI DES BULLES 2015 : JOUR 3

#qdb2015Troisième jour. Alors que je comptais dormir un peu, une confirmation de sms m’a réveillé à 6h35, (nouvelle heure). J’essaie de me rendormir… Rien à faire. Je descends donc pour faire mon montage des interviews, transférer photos et vidéos… Bref, la routine. Sous un soleil des plus chaleureux (pour une fin octobre), nous débarquons vers 10 heures au festival. On sent tout de suite que la masse des festivaliers sont présents. Ca n’empêchera pas Yaneck et moi de « kidnapper » Stéphanie Rubini pour prendre un café. On commence à papoter, jusqu’au moment où Stéphanie demande si c’est pour une interview. A quoi Yaneck répond : « Non, c’est pour le plaisir de prendre un café avec toi ». Eh oui, nous sommes comme çà. On apprécie les auteurs. Pour reprendre les paroles de Laurent Lefeuvre, nous sommes des amateurs, ou plutôt des aime-auteurs.
Je dois quitter la table à deux reprises : je partage le discours avec un journaliste et j’ai rendez-vous avec Baru. Un fabuleux personnage qui rayonne et qui a des choses à dire. J’attends son prochain livre avec impatience.
Retour dans la salle de presse où se finit le moment café avec Stéphanie. Après un tour de chapiteau où un arrêt au stand Attakus/Comix Buro a mis à rude épreuve la tentation (les Little d’Alberto Varanda sont mignons), je rencontre Laurent Lefeuvre. Pour cette 35ème édition de Quai des Bulles, cet auteur est toujours pressé. Il me présente rapidement un autre auteur que je ne connais pas jusqu’au moment où… Je me rappelle l’avoir chroniqué (Sylvain Cambrouze). Si Laurent doit nous quitter (un homme pressé… Air célèbre), je propose à Sylvain de manger avec moi. Nous nous dirigeons vers le Grand Large en discutant des chroniques qu’il a reçu, des interviews pas toujours réussies. Malheureusement la discussion s’arrêtera puisque Sylvain n’a pas de ticket et je n’en ai qu’un. Je me retrouve donc seul pour manger… Pendant quelques secondes, puisque je m’installe à la table du régisseur de l’amphithéâtre Maupertuis. Y sont installés, des auteurs de bande dessinée, dont Marion Montaigne… Heureux hasard. La conversation va bon train jusq’au moment où Guy Delcourt s’installe. Certains partent, d’autres se taisent… Un silence s’impose pendant quelques minutes. Heureusement d’autres auteurs viennent et la discussion redémarre.
Après ce repas léger (il ne faudrait pas s’endormir) je fais un tour dans le bâtiment avant de me rendre au lieu-dit de la conférence. J’ai de la marge, mais sait-on jamais. Bien m’en a pris puisque c’est une file d’attente qui m’acceuille le long du couloir. Je pense en moi-même si je peux annuler la conférence, avant de me rendre en régie. J’attendrais tranquillement que tout le monde soit présent. Et puis c’est le moment d’y aller. Comment décrire cet instant, où devant une salle pleine, on doit présenter ce qui va suivre ? Puis ça commence… Je suis comme je peux mes questions. La salle rit des réponses de Marion et moi, j’essaye de tout gérer. Puis, la dernière page arrive… Suis-je dans le temps imparti ? Je fixe la montre de mon invitée mais je ne vois rien. Vu les applaudissements, je pense que c’est réussi. Les responsables des animations sont contents, donc moi aussi. Rendez-vous est pris pour l’année prochaine !

Avant de dire au -revoir à Quai des Bulles, la rédaction de Bande Dessinée Info se réunit. Nous ne sommes pas au complet, mais l’esprit est là et c’est sympathique. Comme je l’avais promis à Nicoby, je vais voir l’exposition qui lui est consacrée. Sympathique et ludique, elle met en avant les nombreux visages de l’auteur.
Avant de repartir vers Brest, une nuit chez l’ami Yaneck et son épouse sera la bienvenue.

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s