LA FILLE DES CENDRES T1 : ENFANT DES ABYSSES

fille-cendres-tome-1-enfants-abyssesDans un XIXème siècle qui pourrait être le nôtre, les océans sont infestés de monstres. Pour Harriet Ashtray, fille  de bonne famille, cela ne change rien. Elle se sait différente (elle manipule les flammes, elle peut respirer sous l’eau), mais ne sait pas pourquoi. Lorsque son père, capitaine de navire lui demande de le suivre, elle ne se doute pas que son destin va être scellé.

Hélène V. entre dans le monde de la bande dessinée par La Fille des Cendres. Une histoire en deux tomes qu’elle a pu publier grâce au concours de la fondation Raymond Leblanc. Lauréate en 2014, elle a tenu bon pour pouvoir publier en 2015. Vous pouvez voir son avancée sur son blog.
Un récit étonnant tant dans les partis graphiques que narratifs. Ce qui saute aux yeux du lecteur, ce sont les couleurs. Un ensemble patiné qui donne cette ambiance sombre, presque gothique. Une ambiance qu’on retrouve dans le dessin. Si les monstres sont effrayants, les personnages ne sont pas « beaux ». Chacun a son secret (qu’on ne dévoilera pas) et il le porte sur son visage. Le trait est acéré, dur et le décor n’allège pas cette oppression. On est loin des contes de fées, mais plus dans une tragédie.
Pour son histoire, l’auteure a imaginé un monde où des créatures règnent comme des dieux sur les hommes. c’est le cas de Cetos pour les oceans. Il semblerait que des mythes autour de ces créatures puissent être des vérités. Ne vous attendez pas à de l’action, Hélène V. ménage son auditoire, le prépare à l’affrontement et lui réserve des surprises. Pour un premier livre, la maîtrise narrative est étonnante. Si l’originalité de la couleur et du graphisme surprend, l’histoire enchaîne le lecteur jusqu’à la dernière page. Il y a quelques maladresses, mais pour un premier album, le résultat est magnifique.

Entre fantasy et ambiance fantastique, Hélène V. montre un talent aussi graphique que narratif pour ce premier tome. Un voyage extérieur et intérieur, lancinant, presque angoissant qui ne demande qu’une chose. Un deuxième tome !

LA FILLE DES CENDRES
T1 : ENFANT DES ABYSSES
AUTEURE : HELENE V.
EDITIONS : LE LOMBARD

bd-semaineCette chronique a été faite dans le cadre de la BD de la semaine. Aujourd’hui, elle est hébergée sur Les Chroniques de L’invisible de Yaneck

Publicités

6 commentaires sur “LA FILLE DES CENDRES T1 : ENFANT DES ABYSSES

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s