CONCERT DESSINE RUE SAINT MALO

 salle-1Les journées du patrimoine commencent ce samedi, un prologue avait lieu la veille, rue Saint Malo.
Voici l’invitation qu’on pouvait lire sur le site du Studio Fantôme :
« A l’occasion des journées du patrimoine, les associations Vivre la rue, La Maloïne et Le Studio Fantôme vous invitent à plonger dans une évocation expressive originale et moderne du vieux Brest ».

Nous nous sommes rendus au concert dessiné. Au programme : Arnaud Le Gouëfflec et John Trap à la musique, Briac aux pinceaux. Le trio avait déjà fait vibrer la salle du Quartz avec Deux Fois Le Même Fleuve. Si une fresque inédite de Briac allait représenter Mac Orlan (lui et Arnaud Le Gouëfflec avaient fait La Nuit Mac Orlan), quel serait le répertoire musical ?

La rue Saint Malo : Le lieu est aussi magique que fut le concert. La plus vieille rue le gouefflec-briacde Brest, condamnée par sa propre municipalité, revit peu à peu. Les associations Vivre la rue et La Maloïne ont réussi à faire revivre ce lieu d’un autre temps. Pavés, vieilles pierres, herbes folles nous entourent et aucun bruit ne résonne. On s’y sent bien, malgré la proximité de l’ancienne prison.
C’est dans ce lieu magique et bizarre à la fois que le concert dessiné a eu lieu. 90 minutes de poésies, de chants, d’invocations à travers un répertoire éclectique. Un poète belge, Mac Orlan ou les productions d’Arnaud Le Gouëfflec. La trentaine de spectateurs s’est laissée transporter par le rythme des paroles. Tantôt lancinant, tantôt vibratoire, mais toujours cette résonance hypnotique. Les textes choisis d’Arnaud, les boucles sonores de John ont fait un travail formidable. Avec un matériel qu’on pourrait considérer comme minimaliste, ils ont fait résonner l’écho des vieilles pierres de l’endroit.
A côté, Briac continuait son « labeur ». Il gratte, il peint, il essuie sa toile. Tantôt debout, tantôt accroupi, il dessine. Apparemment simple, le résultat est étonnant. Il fourmille de détails… Au point qu’une spectatrice a demandé une chanson supplémentaire pour que la toile soit finie !

trio90 minutes ? Le temps n’avait pas de prise pour ce concert magique. Nous sommes ressortis à l’air libre, apaisés des tourments du quotidien. Etait-ce le concert-dessiné ? Etait-ce le lieu ? Peu importe, nous avons passé un excellent moment.

Les journées du patrimoine continuent ce week-end rue Saint-Malo. Laissez-vous enchanter !

fresque

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s