MAUSOLEE

mausolee-antoine-tracquiQuand Le milliardaire Kendall Kjösrud engage la Hard Rescues pour une mission archéologique, Caleb McKay et son équipe ne sont pas dupes. Quand leur excentrique patron leur dit « Pas d’entourloupe », il y a forcément quelque chose de caché. Elle ne s’attendait pas à jouer contre la montre. Sur fond de crise internationale, la talentueuse équipe va devoir mettre en application tout son savoir-faire pour qu’un secret vieux de deux mille ans soit révélé (sans qu’il y ait trop de morts).

Point Zéro avait été une excellente surprise : mélange des genres, scénario intelligent et bien raconté, etc. Pour son auteur, Antoine Tracqui, le plus dur était de se renouveler tout en conservant l’essence de son premier récit. Quand on écrit la suite d’un succès, on peut être tenté d’en faire plus, au point de s’y perdre. Antoine Tracqui minimise les risques tout en offrant du grand spectacle. Les personnages gagnent en profondeur, surprennent le lecteur et vont même jusqu’à l’émouvoir (oui, même Kendall Kjösrud peut être « humain »). Les dialogues sont toujours percutants et certains pourraient rester dans les annales (l’histoire du poney). Jusque là, Mausolée offre presque la même chose que son prédecesseur. Le lecteur a l’impression de rentrer dans un costume où il se sent bien, mais il n’est pas au bout de ses surprises. Antoine Tracqui, en « malade »  maniaque  qu’il est (comme quoi tout docteur peut être malade) , raconte une histoire dont la base est véridique. Le lecteur pourra hausser les sourcils, s’exclamer autant qu’il voudra, les faits sont là. La vérité est (quelquefois) plus rocambolesque que la fiction. Quand au genre, il n’aura jamais aussi bien porté son nom. Sous l’appellation « techno-thriller », les techniques les plus pointues sont mises en œuvre, au service d’une narration impeccable. A contrario de certains romans de hard-science, on remplacera le dictionnaire et l’analgésique, par un coussin et sa boisson préférée (une situation plus confortable, n’est-ce-pas ?). Ces techniques, disséquées dans des notes de bas de pages aussi brèves qu’instructives, permettra au lecteur d’apprendre tout en prenant du plaisir.

Avec cette cinquième année éditoriale, les éditions Critic continuent de nous étonner et de nous faire plaisir. Choix des auteurs et des textes, opérations commerciales et éditions réfléchies. L’éditeur nous réserve bien des surprises et on en redemande.

Avec Mausolée, Antoine Tracqui offre une histoire titanesque (en partie véridique). Un deuxième roman qui séduira les amateurs de bons récits ou/et de technologies. A s’approprier avant qu’il n’en reste plus.

Lire la chronique de Point Zéro

MAUSOLEE
AUTEUR : ANTOINE TRACQUI
COLLECTION : THRILLER
EDITIONS : CRITIC

Publicités

4 commentaires sur “MAUSOLEE

  1. […] Mausolée : Une équipe spécialisée dans les missions à haut-risque, un patron qui cache bien des secrets, une technologie qui se rapproche de la science-fiction… Tout celà pourrait être uniquement imaginaire, mais Antoine Tracqui montre l’inimaginable : Une partie de son récit est véridique. A travers l’excellente fiction qu’est Mausolée, oserez-vous croire les faits ? […]

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s