LE PRINTEMPS HUMAIN T1 : COMBATTANTS

printemps-humain-t1-hugues-micolLa Terre  a été fédérée à l’empire Ort. Les extra-terrestres apportent leur savoir-faire et modèlent notre planète. Mais les humains sont divisés. La révolution gronde et l’Agence terrienne a bien du mal à jouer son rôle.

Si au premier abord, Le Printemps Humain n’est qu’une invasion extra-terrestre de plus, il faut chercher plus loin ce qui est intéressant. Plusieurs détails font penser à la défense (au souvenir ?) d’une révolution. Nous avons le titre  : Printemps Humain (printemps arabe/printemps des peuples ? ). La quatrième de couverture : »La Terre outragée, la Terre brisée, la terre martyrisée… Mais la Terre libérée » évoque le discours du général de Gaulle du 25 aout 1944. Il y a aussi cette image d’un soldat qui plante le drapeau d’une Terre libre au sommet du relais spatial. Là aussi, comment ne pas penser à l’image du « Soldat russe sur le toit du Reichstag lors de la prise de Berlin », par Evgueni Khaldei. Est-ce qu’Hugues Micol nous pousse à nous soulever ? Pas tout à fait ou peut-être pas de cette façon. Le Printemps Humain est avant tout l’histoire de trois frères qui ont des idées radicalement différentes. L’un dirige l’Agence terrienne, l’autre la résistance. La venue des extra-terrestres a bouleversé le paysage de Paris. Divisé en plusieurs quartiers, il n’est plus qu’un amoncellement de formes protubérantes. Même l’édifice de Notre-Dame de Paris a été modifié. Il est devenu le quartier général des Orts sous le pseudonyme du château. Seul le quartier de la Kasba est resté intact, mais il est dans un état de délabrement avancé, comme ses habitants. Les extra-terrestres ressemblent à un mélange d’araignée humanoïde (pour la tête) et d’insecte pour le reste du corps. Pour eux, le travail doit être important pour la communauté, non pour soi et seul importe le présent. La culture n’existe pas pour eux. L’histoire passée n’a pas d’importance, comme cette critique envers Jeanne d’Arc (là aussi, un appel au combat ?).
Si le trait ne me plaît pas plus que çà, le traitement graphique est étonnant. Chaque case est pensée comme une planche de peinture. La mise en couleur met en avant chaque case et semble être peinte.

Il faudra attendre d’autres tomes pour se faire une véritable idée de ce Printemps Humain. Est-ce un hymne au soulèvement ou la bataille d’une fratrie divisée ? Le traitement étonnera plus d’un lecteur.

LE PRINTEMPS HUMAIN
T1 : COMBATTANTS
AUTEUR : HUGUES MICOL

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s