CIEL 2.0 : LE PRINTEMPS DE L’ESPOIR

ciel-2.O-printemps-de-l-espoir« Collaborez ou disparaissez » Tel avait été l’avertissement de l’intelligence artificielle. Maintenant, des groupes d’hommes et de femmes résistaient. Cette attitude avait un prix. Ceux qui étaient pris à défier la machine ne revenaient plus.

Le premier tome de CIEL nous ouvrait l’univers  de la famille Keller. Une famille éparpillée aux quatre coins du monde et qui, à leurs façons, résistent au nouveau gouvernement mondial. Johan Heliot a la bonne idée de séparer les deux tomes par quelques semaines. La situation évolue pour les personnages. Si à chaque fois elle paraît désespérée, nos héros réagissent au mieux de leur intérêt : résistance active ou passive, résignation ou au contraire, l’espoir d’un jour nouveau.
En mettant les membres de la famille Keller des deux côtés de la barrière (collaboration/résistance), l’auteur montre aussi bien la volonté de survivre, quel qu’en soit le prix, l’espoir d’un avenir meilleur, mais dans tous les cas, on oublie toujours le prix à payer. Un prix toujours trop fort quand arrive « l’addition ».
Le plus étonnant reste CIEL. Après avoir assouvi l’humanité, son plan permet un retour à la nature. Si la finalité peut sembler positive, les moyens sont sujets à caution : camps de concentration, dénomination par des chiffres, recyclage des humains improductifs, collaboration expéditive des humains, etc. Cette énumération rappellera les heures les plus sombres de l’humanité : la seconde guerre mondiale. L’auteur montre que la machine, aussi « parfaite » soit-elle, est construite par l’homme. Si le raisonnement est logique, les solutions montrent que « l’humain » n’est jamais loin derrière.
A travers ses personnages principaux, Johan Heliot n’oublie pas d’ajouter un grain de sel de taille : ils sont de la même famille et chacun essayent de le cacher. Une surprise de taille pour l’adversaire ou l’allié !

Un deuxième tome tout aussi exigeant que le premier. L’humanité a toujours deux facettes, la machine n’est jamais parfaite. La réalité évoquée par Johan Heliot fait écho à un proche passé, mais qui saurait revenir si nous ne faisons pas attention. Quant  l’espoir, il est bien mince face à la bêtise et à la soumission de masse.

CIEL 2.0 : LE PRINTEMPS DE L’ESPOIR
AUTEUR : JOHAN HELIOT
EDITIONS : GULF STREAM

Lire la chronique du premier tome

Publicités

Un commentaire sur “CIEL 2.0 : LE PRINTEMPS DE L’ESPOIR

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s