CIEL 1.0 : L’HIVER DES MACHINES

CIEL_1_johan_heliotPeu à peu, l’humanité a confié son existence aux mains des ordinateurs. Quand le Central d’Informations et d’Echanges Libres (CIEL) naquit, elle pensait avoir fait un grand pas, mais l’intelligence artificielle se rebelle, plongeant l’humanité dans le chaos.

Premier tome d’une tétralogie, L’Hiver des Machines est angoissant à plus d’un titre. Du fait de sa nature, CIEL est efficace et dénuée d’humanité, mais le plus important, c’est un roman où l’anticipation est peu forcée. Il imagine la réaction des personnages sans machine, mais il suffit de regarder la panique qui nous gagne quand Internet et téléphone tombent en panne. A travers son chapitrage particulier (un chapitre, un personnage), le lecteur fait la connaissance de la famille Keller : Tomi, Peter, Thomas, Jenny, Sarah. Cinq caractères complètement différents, mais qui agissent fasse à l’adversité (contrairement à leurs camarades, collègues, voisins, etc.). Plus on avance dans la lecture, plus le héros semble être Tomi. Ce dernier est un ex-journaliste devenu survivaliste suite à son dernier reportage, consacré au CIEL. Malgré l’éclatement géographique, les héros vont devoir se comporter comme le vieil homme : vivre autrement !
Johan Heliot tisse une toile où l’humanité perd sa liberté, celle-ci devient superflu. La nouvelle priorité reste la préservation des ressources globales. L’être humain n’est qu’un instrument. Toutes les technologies contemporaines sont mises en évidence : drones, réseaux mutualisés, etc. La narration est d’une effroyable efficacité car la réalité n’est jamais loin. Comment l’être humain agit dans ce cas-là ? L’auteur s’appuie sur des personnages forts, mais il montre quelques exemples de soumission. Ceux-ci donnent froid dans le dos.

Petit à petit, Gulf Stream s’impose comme un éditeur exigeant. Les auteurs du catalogue créent des récits originaux et percutants. Avec CIEL , le post-apocalyptique côtoie l’écologie. Effrayant et si réaliste !

CIEL 1.0 :  L’HIVER DES MACHINES
AUTEUR : JOHAN HELIOT
EDITIONS : GULF STREAM

Lire la chronique du deuxième tome

Publicités

Un commentaire sur “CIEL 1.0 : L’HIVER DES MACHINES

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s