LES AVENTURES DE PINOCCHIO

Cette chronique est dédiée à mes amis italiens

aventures-pinocchio-carlo-collodiNé dans un bois simple, désiré par son menuisier de père, Pinocchio avait tout pour réussir. Malheureusement, les distractions de la ville et les mauvaises influences sont nombreuses. Pinocchio se laisse séduire au lieu d’aller à l’école.

Les adaptations des Aventures de Pinocchio sont nombreuses. Le cinéma d’animation avec Walt Disney, les séries d’animations ou la bande dessinée (dernièrement, l’adaptation de David Chauvel et Tim Mc Burnie), mais au milieu de ses histoires, il est toujours difficile de se référer à la source. C’est chose faite aujourd’hui.
Est-ce la meilleure traduction ? J’ai lu celle de Nicolas Cazelles (1995). Elle me paraît convenir, mais je ne suis ni italien, ni traducteur. Plus d’un siècle après sa parution, le texte fonctionne encore (mais c’est peut-être l’effet de la traduction).
Dès les premières lignes, le lecteur peut se faire une remarque. Bien qu’écrit, le récit est raconté sous forme orale. Le langage est simple, tout en étant soutenu, les mots choisis permettent aux enfants (et aux adultes) de s’approprier ce livre universel. De temps en temps, le narrateur interpelle le lecteur, ou Pinocchio raconte une aventure à la façon d’un enfant. Découpé en courts chapitres dont l’entête résume la situation, nous avons un conte, un roman initiatique, une histoire enfantine… Carlo Collodi mélange les thèmes dans un maelström qui, sous sa plume, devient une histoire limpide.
Si la fin peut paraître gentille et désuete, le déroulement de l’histoire est dense et les aventures de notre pantin sont nombreuses. Il ne s’en sort pas indemne: pendu, brûlé, noyé, transformé en âne… Il devra subie différentes épreuves avant de devenir un petit garçon. Et l’auteur décrit bien les « mauvais » bambins : crises de colères, bagarres, mensonges… A lire les fautes et repentances de Pinocchio, on se plaît à penser à soi enfant, ou à d’autres qui agissent pareillement. Quant aux rencontres faites, l’auteur n’hésite jamais à souligner la naïveté du pantin. Celà n’empêche pas des dialogues fabuleux :
 » Et quel est son métier (à Gepetto)?
– Le métier de pauvre.
– Cela lui rapporte beaucoup ?
– Suffisamment pour n’avoir jamais un sou en poche  »
ou encore :
 » – A mon avis, cette marionnette est bel et bien morte. Pourtant, si par hasard elle n’était pas morte, alors on pourrait dire sans hésitation possible qu’elle est toujours vivante !
– Je regrette – répliqua la Chouette – de devoir contredire mon illustre ami et collègue le Corbeau mais, selon moi, bien au contraire, la marionnette est vivante. Évidemment, si par mésaventure elle n’était pas vivante, ce serait alors le signe indiscutable qu’elle est morte ! »

Tour à tour, cruel, attachant, moqueur, voire moralisateur, Carlo Collodi crée un magnifique récit où l’humour pointe le bout de son nez (sic). Si la version de Walt Disney a dépassé celle de son auteur, elle ne fait qu’effleurer le complexité des personnages et l’univers riche. Alors qu’il a fêté en 2013, ses 130 ans, Pinocchio est une merveilleuse histoire, entre conte de fées et roman d’aventure. Tous les âges s’y retrouveront.

LES AVENTURES DE PINOCCHIO
AUTEUR : CARLO COLLODI
COLLECTION : BABEL
EDITIONS : ACTES SUD

Publicités

4 commentaires sur “LES AVENTURES DE PINOCCHIO

  1. Le roman d’origine en italien a été écrit par Collodi (un pseudonyme, Collodi est un village en toscane) en « épisodes », un par semaine sur un journal pour enfants à Florence à la fin du 18eme. C’est pour cela qu’il est simple et facile a lire. Moraliste aussi dans la première version, au dernier épisode, Pinocchio meurt pendu (!!) et c’est seulement après le insistances des jeunes lecteur que Collodi accepte de changer la fin pour que Pinocchio se transforme en vrai garçon

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s