QUAI DES BULLES 2014 : J-1

quai2014Partir au festival Quai des Bulles est toujours une aventure. Entre les rendez-vous pris, annulés, confirmés, déplacés, les changements de dernière minute et pour les médias (comme moi), ce que veut le rédacteur en chef (plus exactement l’éditeur délégué). Si je pars de Brest avec du beau temps, je ne peux pas m’attarder. Une interview de Laurent Lefeuvre est à retranscrire. L’auteur est volubile et passionnant. Il est dur de choisir ce quai des bulles 002qu’on va garder.
Après plus de trois heures de trajet, j’arrive à la gare de Saint-Malo. Le soleil couchant et l’affiche de Frederik Peeters m’accueillent : « A nous deux Quai des Bulles » aurait dit Rastignac, mais de défi je n’ai pas grand-chose à faire.
Le rendez-vous avec Brieg Haslé-Le Gall et Armelle Le Minor (de l’association Les amis de Bruno Le Floc’h) était pris au Grand Large. Si l’exposition n’est que survolée, l’aperçu est superbe. Couleurs, cadres et objets se fondent dans une masse artistique et créatrice. J’ai le flochdiné avec eux, accompagné des régisseurs. Ah, les régisseurs ! Pendant que nous vaquons à faire dédicacer les livres, à visiter une exposition, ou à lire une bande dessinée, il y a une machinerie derrière : décors, éclairages… Tout est pensé au millimètre pour que le spectateur ne voit rien. N’hésitez pas à féliciter les bénévoles, car leur travail est essentiel et leur passion, intacte ! Un sympathique dîner où les Bretagnes se retrouvent. Querelles de clochers comme de clans, mais la table et les mets nous rassemblent.quai des bulles 004
Ce qui est le « plus important » se passe après. Dans un café intra-muros, nous retrouvons auteurs, organisateurs, bénévoles autour de liquides divers. Les langues se délient et on apprend des secrets : qui a payé la dernière tournée, quel sera le résultat de telle action, comment le festival peut tenir (34ème édition cette année)… Au delà de ces conversations intéressantes, c’est la rencontre de divers univers rassemblés autour d’un art, le 9ème. Dans quelques heures, adultes et enfants émerveillés viendront s’amonceler devant les tables, les chasseurs de dédicaces sont déjà présents et les premiers auteurs « tremblent » pour leurs premières dédicaces. A vous, lecteurs, visiteurs de leur faire honneur. De ne pas voir qu’une dédicace, mais un auteur, une personne, qui se donne toute entière pour que vous lisiez avec plaisir ! Et comme tout collectionneur, vous aurez les sous-bock dédiées aux 20 ans de la série Lanfeust !

quai des bulles 005La photo de l’exposition est(c) Les amis de Bruno Le Flo’ch

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s