LE NOIR EST MA COULEUR T1 : LE PARI

le-noir-est-ma-couleur-1-olivier-gayIls étaient le jour et la nuit, mais à cause d’un pari, Manon et Alexandre vont faire connaissance. Alexandre a tout du mauvais garçon. Séducteur, beau gosse, il joue aussi de sa pratique régulière de la boxe pour faire régner sa loi. Manon est à l’opposé. Secrète, bosseuse, certaines personnes rajouteraient bêcheuse, mais il y a une raison : Manon fait partie de la famille des mages. Elle et sa famille doivent garder secrets leur don. Si, en temps normal, cette attitude reste presque banale, elle se complique quand on est attaqué par une Ombre (ennemie héréditaire des mages) et qu’Alexandre est témoin de la scène.

Premier tome d’une trilogie, Le Noir est Ma Couleur se distingue par son écriture et son ton. Le chapitrage est découpé avec les deux héros principaux. En Alternance, Manon et Alexandre prendront la parole, pendant que l’action continue. Un moyen efficace de diversifier les vues, tout en connaissant mieux les personnages et leur entourage. D’ailleurs le quotidien de chacun n’est pas rose. Si Manon semble la plus heureuse, les règles imposées par ses parents compliquent son existence d’adolescente. Quant à Alexandre, sous son air rebelle, on sent la déception qu’il porte envers son père « Mon père ce héros,  mon père cette déchéance ». L’univers d’Olivier Gay colle au réel. Pour pimenter ce quotidien, il met en scène de la magie. La famille de Manon sait manipuler les couleurs. Chaque spectre lumineux correspond à une action. Un don à ne pas prendre à la légère et à cacher, car deux ennemis sont héréditaires : les humains et les mages noirs. Ces derniers manipulent la huitième couleur, le noir, frappée d’infamie. Un Suspens qui devrait se résoudre sous peu puisque le deuxième tome est annoncé pour le mois d’octobre. La magie utilisée n’est pas qu’exceptionnelle. On l’apprend suite à un dur apprentissage et il ne faut pas se laisser aller, mais toujours contrôler les couleurs. Un pouvoir dangereux, donc.

Mené par une narration à deux-têtes, ce premier tome est dynamique. Si le ton général est sérieux, Olivier Gay n’oublie pas qu’il a été un adolescent. Quelques notes de rebelle attitude et d’humour sont bien incrustées dans l’histoire. Les relations entre les deux héros fonctionnent bien. Vont-ils rester seulement amis ou iront-ils plus loin ? La fin de ce premier tome est une véritable surprise. Un Suspens qui devrait se résoudre sous peu puisque le deuxième tome est annoncé pour le mois d’octobre. Entre La Fureur de Vivre et Roméo et Juliette, Le Noir est Ma Couleur est un roman sur la dure condition d’être adolescent. Qu’on soit rebelle ou « dans le rang » on essaye toujours de vivre sa vie.

LE NOIR EST MA COULEUR
T1 : LE PARI
AUTEUR : OLIVIER GAY
EDITIONS : RAGEOT

Publicités

3 commentaires sur “LE NOIR EST MA COULEUR T1 : LE PARI

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s