LASTMAN T5

lastman-5-Vives-Balak-Sanlaville-KSTRMarianne et Adrian entrent dans la compétition de la Fight Fist Funeral Cup, suivi par Ricjard Aldana.
Pendant ce temps, Peter Verkaik, en faisant des recherches sur le monde du crime, trouve une correspondance avec le livre d’Adrian.
Dans la Vallée des Rois, le prévot montre au souverain tout le danger qui émane d’Aldana. Des mesures sont à prendre.

Depuis plus d’un an, la parution trimestrielle de Lastman est un succès. Prenant comme modèle la parution japonaise comme le travail en studio, les auteurs additionnent leurs talents sur une histoire, qui n’a pas fini de nous séduire. Tout en utilisant des caractères connus (une femme forte et belle, un « mauvais garçon » charmeur, un enfant naïf et prometteur), les auteurs font évoluer leur univers de manière sidérante. Sans révéler les grandes lignes de l’histoire, sachez que notre monde et celui de la vallée des rois est lié. Ce tome cinq est essentiel puisqu’il montre l’origine des combats et des écoles de la Vallée des Rois. Si la fantasy était au rendez-vous (invocation de pouvoirs), elle est ici remplacée par la science-fiction, dans un retournement de situation inquiétant. Un univers référentiel qui rappel le le monde du jeu vidéo, mais pas uniquement… La tension monte. Vivement le boss de fin ?
Côté graphisme, l’école franco-belge a fait long-feu. Ici, on est plus dans un style mixant divers influences : animation-manga-comic-book. Les auteurs se lâchent et c’est rafraichissant. Entre un style dynamique et des décors détaillés, le lecteur a dans ses mains un récit de roi ! Le découpage est ingénieux. Mise en abyme, flash-back, tout est bon pour soutenir l’attention du lecteur, alors que l’action principale est plus que soutenue.

Tenant leurs promesses, le trio d’auteurs mène un récit survolté. Ils n’oublient pas ce qui fait une bonne histoire : action et émotion. Le contrat est rempli et le lecteur ne s’en plaindra pas. Il faudra, par contre, s’armer de patience, le prochain Lastman étant prévu le 29 octobre. Quant aux anglophones, ils pourront lire Lastman en anglais en 2015, les droits ayant été cédé à First Second.

LASTMAN T5
AUTEURS : BALAK-SANLAVILLE-VIVES
COLLECTION : KSTR
EDITIONS : CASTERMAN

Publicités

Un commentaire sur “LASTMAN T5

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s