LE CHÂTEAU DES ETOILES, LA GAZETTE 3 : LES CONQUERANTS DE L’ETHER

Si les enChateau-gazette-3nemis semblent avoir marqué un point, il n’en est rien. Le père de Séraphin croit son fils et ce dernier, accompagné de ses amis surveillent le château. Les prussiens n’ont pas dit leur dernier mot et l’étau se resserre alors que le vaisseau doit décoller.

Si l’album du Château des étoiles semble réussi, on peut dire que les gazettes qui précèdent  l’édition ménagent la surprise. Le travail d’Alex Alice est une chose, la rédaction, la mise en page et les bonus en sont une autre. Durant trois mois, les éditions Rue de Sèvres et l’équipe éditoriale de la gazette ont fait en sorte de nous appâter. Si l’appétit vient en mangeant, nous sommes rassasiés avec ce troisième épisode. Ce qui ne nous empêchera pas de chroniquer l’album.
Du côté rédactionnel, nous avons un tiers d’information en plus. Alex Nikolavitch nous offre des articles qui sont en rapport avec l’histoire. Comme quoi, tout est important. Si les articles peuvent être drôles (la publicité pour la moustache, le voyage alpestre), on n’oublie pas les conflits politiques. C’est une façon d’ancrer l’action dans le réel.
Côté bande dessinée, ce troisième numéro nous offre la chance d’apercevoir couvertures inédites et un résumé des épisodes précédents. Ne l’oublions pas, l’auteur a posé plusieurs jalons dans ce nouvel album, dont ceux-ci : l’éther existe vraiment/ c’est une bande dessinée prépubliée en épisodes, accessible à toute la famille. Autant vous le révéler tout de suite, Alex Alice s’en sort comme un maestro. Le terme italien n’est pas utilisé par hasard. Les trois gazettes ressemblent aux trois mouvements d’un morceau musical : andante (allant), allegro (vif), allegro-fortissimo (vif et fort). Ce troisième tempo n’est pas exagéré. Les masques tombent, des invités surprises arrivent, les actions se précipitent, mais ce n’est pas l’action qui prédomine. Nous sommes dans un récit pour toute la famille et certains dialogues, certaines situations valent leur pesant d’éther. Ne ménageant pas ses héros alors qu’il ménage des surprises au lecteur, Alex Alice signe un final en apothéose.
Avec son format qui est un tiers plus grand qu’un livre, la gazette permet de contempler le dessin et les couleurs de l’auteur. Certaines pages rivalisent avec le mot dantesque tant la mise en scène semble millimétré.

A moins d’un mois de la parution en album, Le château des étoiles semble bien être un indispensable de cette rentrée 2014. Un beau récit, un graphisme mis en valeur par une belle couleur, bref… Un must !

LE CHÂTEAU DES ETOILES
LA GAZETTE 3 : LES CONQUERANTS DE L’ETHER
AUTEUR : ALEX ALICE
REDACTION : ALEX NIKOLAVITCH

lire la chronique de la première gazette

Logo-BD-Mango-bleu

Publicités

11 commentaires sur “LE CHÂTEAU DES ETOILES, LA GAZETTE 3 : LES CONQUERANTS DE L’ETHER

  1. J’ai les trois numéros de la gazette sous le coude, du coup je ne pense pas que j’achèterai l’album. Mais je serai curieux de découvrir la différence entre les deux.

  2. Vil tentateur, vraiment! Jamais je n’aurais eu envie de lire une histoire semblable sans cet enthousiasme que tu nous fais partager! Je vais demander à me réserver l’album dès sa sortie, comme ça, je ne risque pas d’oublier!

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s