LA PLUS BELLE QU’IL SOIT

©Cyranodebergerac.fr Composition d'Auguste F. Gorguet
©Cyranode bergerac.fr
Composition d’Auguste F. Gorguet

Roxane est la coqueluche de tout Paris. Le moindre hobereau essaye de gagner ses faveurs, mais la belle est jalousement gardée par son cousin, Cyrano. Il sélectionne qui sera la victime du bourreau des coeurs.

Cyrano de Bergerac est la plus célèbre pièce d’Edmond Rostand. Qui n’a pas appris la tirade du nez, si ce n’est vu une pièce ou un film ? Si une partie de la pièce entre dans la science-fiction (Cyrano conte son voyage jusqu’à la lune), Cindy Van Wilder (Les Outrepasseurs) propose l’adaptation des scènes du balcon ( acte III, scènes 7 à 11). Elle pose une griffe fantastique sur un des moments les plus romantiques. Trahison ? Plutôt une habile adaptation. Si le côté romanesque est toujours présent, l’ambiance et le caractère des personnages changent.
Cyrano devient manipulateur, mais aussi victime de sa cousine. Tout en étant amoureux d’elle, il lui offre Christian. Si dans le texte original, on sent une légère moquerie sur le manque d’esprit de ce dernier, Van Wilder fait de Cyrano un être qui écrase les plus faibles que lui. Quand il parle de Roxane, il devient un amoureux transi, jaloux, compulsif. Christian n’est plus le bel amoureux, mais un faire-valoir. Il est fier, sûr de lui et se sent de taille à affronter n’importe qui, mais dès qu’il est question d’esprit, il n’y a plus personne. Quant à Roxane, cible de toutes les convoitises, on ne la voit que peu. Son rôle devient primordial et mordant (littéralement) à la fin du texte.
A priori, rien de surnaturel à tout cela, mais Cindy Van Wilder laisse planer quelques indices tout au long du texte, ne laissant deviner la véritable nature qu’à la fin. Comme dans Les Outrepasseurs, toutes les actions se font dans la douleur, qu’elles soient physiques ou émotionnelles.
Dans ce texte, point de vers (dommage), mais toutes pensées de Cyrano sont décrites. Le portrait du gascon devient horrible, mais il conserve quelque part sa beauté. Qui n’a jamais fait n’importe quoi pour celui/celle qu’on aime ?

Tout en respectant le texte original, Cindy Van Wilder donne une note fantastique qui intriguera les amoureux d’Edmond Rostand. Si le texte verse dans le psychologique, la nature surnaturelle de Roxane ne subit pas les clichés qu’on a pu avoir dernièrement et c’est un double cadeau pour les amoureux de la littérature.

Pour lire la nouvelle, vous pouvez vous la procurer ici

LA PLUS BELLE QU’IL SOIT
CINDY VAN WILDER

Publicités

Un commentaire sur “LA PLUS BELLE QU’IL SOIT

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s