AVA T4 : AVA PREFERE L’AMOUR

ava-prefere-l-amour-syros-maite-bernardAva se réveille à l’hôpital et en peu de temps, sa vie « normale » est de retour. Elle jongle toujours avec le monde des vivants et des morts, mais deux choses sont à régler rapidement. La personne qui l’a mise dans le coma doit être retrouvée et surtout, pourquoi sa mère voit-elle les fantômes ? Voulant faire éclater la vérité, Ava est prête à toutes les extrémités.

Avec ce quatrième tome, nous avons deux parties qui préparent le cinquième (et dernier tome). LA première se joue essentiellement dans un hôpital. Avec ce thème casse-gueule, Maïté Bernard courre un risque. Qui n’a pas lu, vu des séries où il ne se passait rien lors des épisodes d’hôpitaux ? Ici, le lieu va être le théâtre de scènes capitales. Ava prend des décisions qui font d’elle une adulte. A contrario des médecins et de ses parents qui veulent temporiser sa remise sur pied, elle veut accélérer le processus. Si les vivants ne peuvent rien pour elle, les morts lui donnent un coup de main. Le coup de génie de Maïté Bernard, c’est que les décisions importantes et ses conséquences, sont faites uniquement par les vivants. Les fantômes ne sont pas que des Deux Ex Machina. Ce sont des personnages plus ou moins importants, avec chacun des caractéristiques.
La deuxième partie plonge dans le passé maternel. Si l’auteur avait suivi la règle des précédents tomes, le livre aurait été bien, mais Maïté Bernard nous écrit des chapitres pleins de surprises. On y découvre un commando de consolateur, un méchant très très méchant, une confrontation dantesque… On n’avait pas l’habitude des scènes chocs, mais là, on est servi. Loin d’être des scènes gadgets, elles permettent de renforcer les liens des personnages, voire d’accentuer certaines scènes « banales » (la consolation de Cécilia est exemplaire de simplicité). Rien n’est figé, tout peut s’écrouler… Voilà le résumé de cet (hélas) avant-dernier tome. A chaque livre, les personnages prennent de l’importance, l’intrigue gagne en force. Avec son faux-air de série au héros récurrent-évolutif, Ava plonge le lecteur dans les tourments de l’adolescence, dans une narration impeccable. Fantastique, vie quotidienne et romantique jouent sur le même piédestal, sans oublier quelques scènes d’humour bienvenus.

Ava Préfère l’Amour magnifie l’univers de l’adolescente et redistribue les cartes. Un quatrième tome qui prépare la suite, tout en jouant avec nos nerfs. Une performance littéraire qu’on se doit d’applaudir.

AVA T4: AVA PREFERE L’AMOUR
AUTEUR : MAÏTE BERNARD
EDITIONS : SYROS

Lire les autres chroniques de la série :
T1 Ava préfère les fantômes
T2 Ava préfère se battre
T3 La mort préfère Ava

Publicités

4 commentaires sur “AVA T4 : AVA PREFERE L’AMOUR

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s