LES OUTREPASSEURS T1 : LES HERITIERS

Les-outrepasseurs-t1-les-heritiers-cindy-van-wilderJusqu’alors, Peter ne s’intéressait qu’au football. La semaine qui allait venir, un recruteur des Gunners d’Arsenal serait présent. Mais tout allait changer. A la suite d’une tentative d’attentat, David est emmené par mère pour participer à une cérémonie. Celle des héritiers, des futurs Outrepasseurs. Depuis l’incident, Peter ne reconnait plus sa mère ? Que lui a-t-elle caché ? Quelque chose, tapi, au fond de son être, lui dit de bien choisir ses prochaines actions, car elles pourraient bien être les dernières.

Alors que les éditions Gulf Stream fêtent leur 30ème année, ils publient un roman d’exception. A première vue, un roman pour les jeunes adultes, avec de la fantasy, comme il en existe tant. Ce serait presque trop simple. Tout d’abord, ce premier tome n’est qu’une introduction. On y apprend l’origine des Outrepasseurs, leurs combats contre les fés. Mais dès les premières pages, une note nous renvoie au deuxième tome, qui ne paraîtra qu’en septembre 2014 ! L’univers raconté semble donc plus vaste que prévu… Un tome introductif peut ne rien raconter, mais ici, cette introduction se révèle une véritable odyssée tragique. Des évènements qui se sont passés il y a huit siècles, pendant quelques jours et dont l’histoire officielle ne garde pas traces.
Il y a aussi les personnages. Dans un récit « classique », il y a les gentils d’un côté, les méchants de l’autre. Dans Les Héritiers, on se demande quels sont les méchants. Cindy Van Wilder, par la voix de Peter, de Niels ou de frère François, décrit les terribles évènements. Le lecteur, en connaissance de cause, ne sait pas qui a raison ou tort. Des deux côtés il est question de vengeance, de « justice », de survie… Mais l’esprit humain ou féérique est bien retors, et les retournements de situations, les alliances contre-nature ou la politique ne sont pas étrangères à cette tension permanente. Peter est méfiant. Il réfléchit avant d’agir et tâte le terrain. Il veut être maître de ses actions dans un jeu où il ne semble qu’un pion. Noble est sûr de lui. Ses propos, son maintien, tout « pue » en lui. Doit-on lui faire confiance ? Quant à Hermeline, la mère de Peter, on ne saura pas grand-chose d’avant l’incident. Une mère de famille présente mais active, aimante et tendre. Sans les souvenirs de son fils, on la croirait dure, étrangère à sa descendance.
Sans vous en dire trop, sachez qu’il y a de la magie dans ce roman. Généralement, invoquer cette puissance révèle, au pire, une grande fatigue pour l’invocateur. Ici, il n’en est rien : « Ses os se brisèrent. Son sang souilla la terre… Il vit sa peau enfler démesurément… Des épines crevaient, ses doigts, ses pieds. » Rien de réjouissant, donc, quant à l’acte de magie.

Cindy Van Wilder offre un premier tome qui détourne les clichés des genres. A mi-chemin entre fantastique et fantasy, Les Outrepasseurs se révèle sombre, sans espoir… Et pourtant l’humain lutte. On espère que les deux tomes suivants seront aussi captivants !

LES OUTREPASSEURS T1 : LES HERITIERS
AUTEURE : CINDY VAN WILDER
EDITIONS : GULF STREAM

Lire la chronique du deuxième tome
Lire la chronique du troisième tome

Publicités

3 commentaires sur “LES OUTREPASSEURS T1 : LES HERITIERS

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s